Du 25 au 27 novembre, 20 enseignants venus de toute l’Europe ont participé au séminaire de trois jours de formation sur l’enseignement de la Shoah par balles, pour la cinquième année consécutive et accueillie en partenariat avec le Mémorial de Caen. Le premier jour du séminaire a été assuré pour la première fois dans les nouveaux locaux de Yahad – In Unum à Saint-Ouen. L’équipe de Yahad a présenté la méthodologie de terrain ainsi que la recherche dans les archives. Le groupe a ensuite gagné le Mémorial de Caen où les présentations se sont succédé, du génocide des Roms aux outils d’enseignement proposés par Yahad, en passant par la visite du musée et des plages du Débarquement. Cette année, notre groupe était très divers, avec des enseignants de Hongrie, de République de Macédoine, de Grèce, d’Espagne et de Serbie en autres. Interrogée sur l’importance du séminaire, Marta Goldmann, une enseignante hongroise, a déclaré : « C’est un pan peu connu de la Shoah dont il faut davantage parler. C’est tout aussi important que les crimes et les horreurs qui se sont produits dans les camps de concentration. »