Témoignage:

“Grégory (né en 1931) est un survivant juif. Il habitait avec deux autres familles dans un village près de Rogatchev. Raflé un matin avec sa famille et emmené en chariot par un policier dans le ghetto de Rogatchev, il y restera 6 mois dans des conditions épouvantables. Les Juifs morts dans le ghetto étaient brûlés en dehors du ghetto par leurs compagnons. Un jour, il est emmené à 5h du matin avec sa famille et d’autres Juifs du ghetto, en colonne à pied vers le site de fusillade. Refusant son destin, il s’est enfui de la colonne. Au moment de partir, il s’est retourné et a croisé le regard émotionné de son petit frère une dernière fois.

Gregory a ensuite connu une longue errance de famille en famille, et de villages en villages, se faisant passer pour un orphelin et ayant changé de nom. Grâce à son témoignage après la guerre, 3 femmes qui ont pris soin de lui, ont été faites Justes. Vers la fin de la guerre, il est raflé dans un village avec d’autres enfants, et enfermé dans le camp pour enfants de Krasny Bereg, d’où il a réussi à s’en échapper quelques jours après. Dans ce camp, on prélevait le sang des enfants pour les soldats allemands, et il y a eu de très nombreuses victimes”.

Du 10 juillet 2013 au 27 juin 2013, une équipe de Yahad in Unum a mené un quatorzième voyage de recherche en Biélorussie, dans la région de Moguilev, voyage qui s’inscrit dans la continuité du précédent effectué au mois de juin. A l’issue de ce voyage fructueux et très divers dans ses découvertes, l’équipe a interrogé 37 témoins.

Lieux:

Régions : région administrative de Moguilev

Villes et villages étudiés : Kroutcha ; Novoproudié ; Krougloïe ; Teterino ; Douleby ; Berezino ; Moguilev ; Zavarejié ; Sapejinka ; Klitchev ; Poplavy ; Ossipovitchi ; Krynka ; Daragnovo ; Mochinsk ; Talka ; Lapitchi ; Bobruïsk ; Grodzianka ; Lipen ; Kirovsk ; Loubonitchi ; Batsevitchi


Contexte Historique:

Pour mémoire, la région dans laquelle l’équipe de Yahad a travaillé, a été très vite occupée par les Allemands, dès l’été 1941, mais est restée sous administration militaire du fait de la proximité du front.

 

Conclusions

– Les fusillades des Juifs
A même région, mêmes constatations que par rapport au voyage précédent. Les fusillades des Juifs sont assez précoces, entre l’été 1941, et l’été 1942, et hétérogènes dans leur mode d’exécution.

– Les victimes civiles biélorusses
Dans la région parcourue, il y avait une intense activité partisane, et beaucoup de villages en zone boisée échappaient au contrôle de l’occupant. Lors de sa mission, l’équipe de Yahad a été confrontée à de multiples témoignages sur les actions punitives allemandes, les villages brûlés en représailles, les fusillades de partisans ou de familles ayant des liens avec les partisans.

Attachments

Related Post