Témoignage:

“Ielena (née en 1923) explique qu’à Ostrino, ses parents se rendaient de temps en temps chez le commissaire politique allemand pour obtenir un laissez-passer afin d’aller chercher un Juif pour travailler à la maison. Il était rémunéré avec de la nourriture.”.

Une équipe de Yahad In Unum revient d’un 7ième séjour de recherche en Biélorussie. Cette mission de 15 jours s’est déroulée dans la région de Grodno, qui se trouve à la frontière de la Lituanie et de la Pologne.

A l’issue du voyage, l’équipe de Yahad a visité 11 localités, interrogé 48 témoins, et recensé 6 fosses ou sites d’exécution.

Lieux

Régions : région administrative de Grodno
Villes et villages étudiés : Ostrino, Chtchouchine, Skidel, Kamenka, Mosty Lievyie, Pesky, Kolbassino, Lounno, Volpa, Ross, Jeloudok

Conclusions:

– Des précédents dans la violence
Entre 1920 et 1939, le territoire étudié, ethniquement mixte, appartenait à la Pologne, avant d’être annexé par l’Union soviétique suite à l’attaque de la Pologne en septembre 1939. Au moment de la débâcle polonaise, il est parfois évoqué de la part des témoins, des représailles de l’armée polonaise sur la population juive.

Concernant la période soviétique de 1939-41, il est souvent fait part de la répression et des déportations mises en place par les autorités soviétiques, notamment les déportations de Polonais, soumis aux purges ou à la dékoulakisation, mais aussi parfois des déportations de Juifs considérés comme commerçants trop riches.
 

– Récurrence des ghettos
Dans la plupart des cas, des ghettos sont créés quelques temps après l’arrivée des Allemands, en collaboration très souvent avec la police locale mise en place par l’occupant.

– Peu de fusillades mais un sort tout aussi funeste
La grande particularité qui ressort de ce voyage d’études est qu’il y a eu peu de fusillades de Juifs dans la zone d’étude. En effet, suivant leur localisation, la plupart des Juifs sont finalement transférés fin 1942, début 1943, soit  vers le ghetto de Volkovysk, soit vers le camp de Kolbassino, tout proche de Grodno, avant d’être envoyés en trains vers les camps d’extermination de Pologne. Dans les témoignages Auschwitz et Treblinka sont fréquemment cités.

Attachments

Related Post