Témoignage:

“A Gargždai, Gene, née en 1928, allait amener de la nourriture aux femmes et aux enfants juifs détenus dans une grange. Elle se souvient que son père a été réquisitionné pour transporter les femmes et les enfants vers le site d’exécution. Il a fait plusieurs allers retours dans la journée entre la grange et la forêt de Vėžaičiai, où les victimes furent fusillées au bord d’une fosse commune par les nationalistes lituaniens”.

Pendant ce quatrième voyage de recherches en Lituanie, l’équipe de Yahad-In Unum a enregistré 39 témoignages et répertorié 26 fosses communes.

Lieux

Régions administratives: Klaipeda et Telsiai

Villes et villages investigués: Telsiai, Rainai, Geruliai, Viesvenai, Geruliai, Nevarenai, Tryskiai, Zarenai, Alsedziai, Seda, Gudiske, Tirskliai, Kausenai, Milasaiciai, Plunge, Jovaisiske, Purvaiciai, Viestovenai, Bokstikalnis, Laumalenka, Sateikiai, Zvainiai, Salynas, Ylakiai, Skuodas, Kulai, Darbenai, Joskaudai, Kunigiskiai, Palanga, Kretinga, Gestautai, Gargzdai, Vezaitine, Rietavas, Tverai, Mazeikiai, Vieksniai, Kraziai, Kelme.

Contexte historique:
La Lituanie fut un pays indépendant de la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’en 1940. Bien que le 16 janvier 1939, la Lituanie signe un pacte de non-agression avec l’Allemagne, deux mois plus tard, le IIIème Reich annexe le territoire lituanien de Memel-Klaïpeda, une région peuplée d’Allemands, de Lituaniens et de Juifs. De nombreux de Juifs fuient plus à l’Est, trouvant refuge sur le territoire lituanien, dans des villes comme Gargždai ou Kaunas. L’Union Soviétique occupe brièvement la Lituanie entre juin 1940 et juin 1941. Le 22 juin 1941, l’Allemagne nazie, déterminée à envahir l’Union Soviétique au plus vite, déclenche l’opération Barbarossa. L’Ouest de la Lituanie est occupé en quelques jours et les persécutions contre les Juifs commencent immédiatement. C’est le début de la Shoah en Lituanie. D’après les archives de la justice allemande, entre juin et septembre 1941, 5502 victimes sont exécutées par l’Einsatzkommando Tilsit, responsable des premières fusillades de masse de victimes juives en Lituanie.

Conclusions:

– Les hommes juifs, premières victimes des Einsatzgruppen

– L’émergence de police nationaliste

– La ghettoïsation et l’assassinat des femmes et des enfants

Related Post