Témoignage : Iona et Gheorghe, nés respectivement en 1928 et 1924 dans le village de Budesti : « Il y a eu des cas de Juifs cachés par des Roumains. Par exemple, Solomon Marcovic, qui était boucher avant la guerre, a été caché par un Roumain, avec toute sa famille. Il s’est caché plusieurs jours dans une meule de foin, avant de se réfugier dans une mine abandonné, parce que c’était trop dangereux. Ils sont restés cachés là jusqu’à la fin de la guerre. » Les faits : Une équipe de recherches de Yahad sous la conduite du Père Patrick Desbois et de Costel Nastasie, en charge du projet sur les Roms, a mené une enquête sur le terrain au Nord-Ouest de la région de Transylvanie, à la frontière entre l’Ukraine et la Hongrie. L’équipe a pu interroger plusieurs personnes qui av avaient connu le ghetto de Dej, où 7 800 Juifs ont été internés. Ils ont été contraints à vivre dans des conditions épouvantables. Beaucoup sont morts dans le ghetto, mais ils ont été en majorités déportés à Auschwitz pour y être exterminés.

Pendant cette enquête sur le terrain, l’équipe de Yahad a interrogé 42 témoins, identifié un charnier et plusieurs lieux présentant un intérêt, comme des ghettos, des camps, des synagogues et des écoles locales. Lieux étudiés : Iapa, Călineşti, Copalnic, Lăpuș, Cernești, Budești, Baia Sprie, Mireșu Mare, Vișeu de Jos, Rona de Sus, Cășeiu, Nima, Nușeni, Braniștea, Câțcău, Bizuşa-Băi, Vima Mare, Bunești, Maia, Șintereag, Chiuza, Tăure, Hida, Așchileu Mare, Dej, Borșa.

Principales découvertes :
– La vie quotidienne des Juifs avant la guerre : Les Juifs de la région étaient des artisans de diverses spécialités: cordonniers, tailleurs, médecins, avocats…), mais on sait que beaucoup travaillaient dans l’industrie du bois. Pendant les premières années de la guerre, dans les villes, les Juifs ont été victimes d’une série de lois antisémites. Cela n’a cependant pas été le cas dans les campagnes, jusqu’à ce qu’ils soient obligés de porter l’étoile jaune en 1944. C’était un décret de la mairie : chaque famille juive recevait une lettre l’informant de l’obligation de porte l’étoile jaune.

– Comment les Juifs ont-ils été déportés ? Les Juifs ont été arrêtés par des soldats hongrois, accompagnés par le maire et d’autres fonctionnaires. Les villageois étaient réquisitionnées avec leurs charrettes pour emmener les Juifs d’abord dans un ghetto, un camp, une synagogue ou même une école locale (afin que tous les Juifs soient rassemblés), avant qu’on les expédie vers les camps d’extermination dans des wagons à bestiaux.