Appelée autrefois “la Jerusalem du Nord”, Vilnius, la capitale lituanienne, arbritqit depuis plusieurs siècles une grande communauté juive. Avant la Seconde Guerre mondiale, 100 000 Juifs, des Litvaks, vivaient à Vilnius, représentant 45% de la population totale de la ville. Autant de Juifs vivaient dans les autres régions de Lituanie. Sous l’occupation allemande, de juin 1941 à janvier 1945, plus d’une dizaine de ghettos et de nombreux camps de concentration furent crées par les Nazis et leurs collaborateurs où ils enfermèrent la population juive. 90% des Juifs lituaniens furent assassinés par les forces occupantes et les collaborateurs locaux. Cependant, des centaines de Lituaniens risquèrent leur vie en cachant des Juifs.

La plupart des victimes de la Shoah en Lituanie furent amenées dans les bois où elle furent fusillées dans des fosses communes creusées par elles-mêmes ou par des paysans locaux. Les bois de Paneriai à la lisière de Vilnius et le Fort n.9 de Kaunas furent des sites de massacres de grande ampleur.