Dans le cadre de ses recherches sur la persécution des Roms, une équipe de Yahad-In Unum s’est rendue à quatre reprises en Roumanie. Au cours des interviews menées avec des survivants roms de la déportation en Transnistrie, il s’est révelé qu’ils avaient été également témoins du génocide des Juifs sur le sol roumain. Le pogram de Iasi en fut l’une des terribles manifestations. Quand ils ne furent pas massacré dans les rues de la villes, les Juifs furent parqués dans des trains de marchandises sans eau ni nourriture, sous la chaleur écrasante de la fin juin 1941. Plusieurs milliers de Juifs périrent lors de ces quelques jours d’extermination.

Des Juifs originaires des régions orientales de la Roumanie furent déportés à travers la Bessarabie, en Transnistrie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la zone d’occupation roumaine s’etendait jusqu’à la rivière Boug. Une partie des Juifs roumains déportés furent détenus dans des camps de travaux forcés (construction de routes, travaux dans des carrières) avant d’être fusillés.