Témoignage

Dès l’arrivée des Soviétiques, en 1944, les kolkhozes ont repris leur fonctionnement. Pour que rien ne soit perdu, les silos où les Juifs ont été fusillés, étaient souvent réutilisés. Pour le faire les habitants des villages devaient sortir les corps et les ré-enterrer dans une nouvelle fosse creusée par eux-mêmes à une centaine de mètre du site d’exécution.

C’est le cas du camp à Lioubimovka. Maria G. (née en 1926) a confié son témoignage exceptionnel à l’équipe de Yahad – In Unum : “On faisait remonter les corps à la surface, puis on devait les déposer sur un chariot et les transporter vers la nouvelle fosse. Chaque jour une nouvelle brigade travaillait pour accomplir ce labeur. Dans chaque brigade il y avait 5 personnes et chaque personne devait faire sortir 10 corps par jour. On a travaillé pendant 2 semaines.”

A l’issue de 14 jours de recherches dans la région de Dnipropetrovsk en Ukraine, l’équipe de Yahad – In Unum a enquêté dans 28 villages au nord de la ville de Nikopol ainsi qu’aux alentours de la ville de Kryvy Rig.

Au terme de cette mission de recherches, l’équipe  de Yahad – In Unum a répertorié 10 fosses dont près de 60% sont sans mémorial et donc totalement inconnues, interrogé 43 témoins.

Lieux

Région de Dnipropetrovsk

Villes et villages investigués : Mykolaïvka, Petrivka, Nazarivka, Malaïa Kalynivka, Nezaboudiné, Oleksandropil, Ossypenko, Vladimirovka, Lubymivka, Gorodichtché, Maksimovka, Ostriv, Marievka, Vyvodovo, Strioukivka, Novopavlovka, Nikopol, Cholokhové, Khmelnitské, Novoivanivka, Vyssoké, Chyroké, Avdotievka, Stepové, Novoioulievka, Vychnevé, Novokhortitsa, Novossiolka.

Contexte historique

Ce 3ème séjour d’investigation avait pour le but de compléter les études sur les colonies et les kolkhozes juifs faites lors des deux précédentes missions de recherches dans cette partie de la région.

Nous avons réussi à localiser une dizaine de colonies juives ainsi qu’à découvrir de nombreux camps de travail situés le long de Durchgangsstrasse IV entre Kryvy Rig et Dnipropetrovsk.

Conclusions

Les camps de travail et les kolkhozes juifs

L’une des spécificités de cette 3ème mission de recherches dans la région de Dnipropetrovsk est la possibilité de voir dorénavant le quasi-ensemble des évènements ayant eu lieu durant l’occupation allemande. Les déplacements massifs et récurrents de la population juive sur des longues distances, soit pour l’internement dans les camps de travail, soit pour la faire fusillée, ainsi que la disparition de 90% des colonies juives, ont nécessité l’enquête dans la majorité des villages existant dans cette partie de la région afin de reconstituer l’image des crimes dans son intégralité.

Freileben et Morgenrot

Aujourd’hui le village de Ossypenko n’a quasiment plus de traces de la vie d’avant-guerre et pourtant à l’époque, il était composé de 2 colonies : celle juive qui portait le nom de Freileben et celle allemande qui s’appelait Morgenrot. Il n’y a plus de Juifs, ni de Volksdeutsche mais la mémoire de la population locale persiste. Grâce à son enquête, l’équipe de Yahad – In Unum a pu déceler ce qui restait des deux ex-colonies.

Attachments

Related Post