Témoignage

A Iarun, les Juifs ont été rassemblés brièvement en 1941 dans un ghetto ouvert surveillé par les policiers locaux. Juste avant la fusillade, les Juifs ont été entassés dans le bâtiment du club. Olena (née en 1927) travaillait dans un champ au bord de la rivière quand elle a vu une colonne d’une cinquantaine de personnes arriver de l’autre côté de la rivière. Une fosse avait été creusée longtemps à l’avance. La colonne était escortée par les policiers, et il y avait un chariot à l’arrière avec les personnes âgées et les affaires des Juifs. Les Juifs ont été alignés, au bord de la fosse, façon fer à cheval, et abattus à la mitraillette par les policiers.

En revenant sur les lieux de la fusillade, Olena a confié quelle avait reconnu son ami Zenio dans la colonne. Devant le monument, Olena dira d’une façon émouvante « je suis venu te voir Zenio ».

Du 18 avril 2013 au 4 mai 2011, une équipe de Yahad in Unum a mené un trente cinquième voyage de recherche en Ukraine, dans la région de Jytomyr.

A l’issue du voyage, l’équipe de Yahad a interrogé 45 témoins.

Lieux

Régions : région administrative de Jytomyr

Villes et villages étudiés : Lavkovitchi, Slovetchne, Sorokopen, Ovroutch, Gladkovitchi, Meleni, Tchopovitchi, Ouchomir, Varvarivka, Iourové, Korosten, Barachi, Emiltchine, Serby, Kazak, Soukhavol, Iaroun, Rogatchiv, Kolodianka, Baranovka, Iossipivka, Doubrivka, Perchotravensk, Poninka, Kalinivka, Povtchyno, Sosnove, Gorodnitsa, Kamiany Brid

Contexte Historique

La région dans laquelle l’équipe de Yahad a travaillé, a été très vite occupée par les Allemands, dès l’été ou l’automne 1941. Préalablement à l’arrivée des Allemands, il y a eu de très nombreuses évacuations des Juifs.

Dans le nord de la région, plus forestier, les fusillades sont assez précoces. Dans le sud, il y avait plus de communautés juives, et plus de victimes. Contrairement au nord, des ghettos sont parfois mis en place, il y a sélection des victimes et les fusillades s’échelonnent dans le temps.

Conclusions

– Des fusillades publiques
Dans plusieurs cas, les exécutions n’ont pas eu lieu dans des endroits isolés à l’abri des regards, mais bien au contraire les tueries ont été publiques

– Des fusillades précoces
Nous avons à faire pour l’essentiel à des fusillades précoces, parfois dès l’arrivée des Allemands ou quelques jours ou semaines après, sachant que les Juifs les plus valides sont partis avant l’arrivée de l’occupant.

– Des lieux de mémoire oubliés
Il est à noter que s’il y a en général des monuments présents sur les grands sites de fusillade, plusieurs lieux de fusillades plus petites ont été complètement oubliés.

Attachments

Related Post